IRONMEDOC 2016 par Xavier STEPHAN.


xavier_S03.jpg 

C'est parti pour mon CR !

 Tout a commencé il y a un an, voire un peu plus même puisque c’est à l’arrivée de mon 1er half IM (à St Lunaire) à l’issue de ma première saison de tri où l’idée a commencé à germer. Mais c’est en Mai dernier (juste après Priziac), à l’ouverture des d’inscriptions pour l’IronMedoc (qui deviendra plus tard l’E.Leclerc Frenchman) que tout s’accélère. Pendant 10 jours l’inscription est à 220€ contre 380 pour le tarif final. Je trouve vraiment le tarif attractif pour pouvoir participer à un IM et après 3-4 jours de réflexion mon choix est fait : je serai sur la starting list.

En Septembre je m’aligne pour la seconde fois sur le half de St Lunaire : 30 minutes de mieux que l’année précédente ! C’est bon pour la confiance, l’IM me tend les bras. Plus qu’à se préparer pour : on verra ça début janvier ! (après les fêtes de fin d’année lol).

Janvier arrive, après avoir questionné Dieu, ma base sera son plan de prépa Lanza en ligne sur le site du club! Je décide donc de m’en inspirer largement spécialement pour placer mes sorties longues à vélo. Malheureusement le temps breton est vraiment merdique en Janvier/Février et je prends donc beaucoup de retard sur la prépa vélo et du coup c’est cette partie qui me fait le plus peur. Car à côté de ça je me suis rassuré en natation: je ne serai jamais un bon nageur mais je passe le 4km en entraînement sans trop de difficulté (à mon rythme bien sûr).

Le mois de Mars arrive et là je me mets un coup de pied au cul pour effectuer ma sortie longue en vélo toutes les semaines! Je ne m’occupe pas des blocs mais je veux me rassurer sur les distances et surtout passer du temps sur la selle. Et je m’y tiendrai donc jusqu’à la fin de la prépa!

Voilà on y est : la course est dans 4 jours, j’ai décidé de descendre tôt sur Hourtin pour avoir le temps de récupérer du voyage et de reconnaître les parcours tranquillement tout en profitant du soleil et la piscine lol. Ma famille me rejoindra la veille de la course (et oui on n’est pas en période de vacances scolaires …). J’arrive donc le mardi en fin de journée, après avoir pris possession des lieux un petit footing de décrassage me fera du bien (ce sera le dernier avant le jour J). Mercredi matin reco du circuit vélo : encore plus roulant que ce que je pensais, de grandes lignes droites toutes plates, on va pouvoir envoyer ! lol . Petite baignade dans le lac pour prendre la température et là encore une bonne surprise : température plus qu’agréable !!! Jeudi : jour off, prise du dossard et glandouillage le reste de la journée. Vendredi : déblocage comme disent certains, 20km de vélo pour tourner les jambes. Ma copine et les enfants arrivent en milieu d’après midi, le temps de leur présenter le terrain de jeu des hostilités du lendemain et l’heure de la dépose du vélo au parc est arrivée. S’en suit le briefing de course où je retrouve Pierre qui à l’air prêt à en découdre. Pasta party le soir et il est maintenant l’heure d’aller faire dodo !

Jour J : Réveil à 4h15 : je décide de manger moins que ce que j’avais prévu, la platée de pâtes de la veille était bien consistante et j’ai encore le ventre lourd. Départ à pied du mobil-home 5h35 et arrivée au parc à vélo à 5h50 ! Et là les arbitres : « on s’active fermeture du parc dans 10 minutes, les cars partent à 6h15 et ils n’attendront pas », no stress, j’ai bien préparé mes affaires la veille dans chaque sac de transition je n’ai plus qu’à enfiler ma combi et me voilà en car avec 360 autres triathlètes tout aussi affûtés les uns que les autres lol. Un quart d’heure de car et nous voici de l’autre côté du lac pour le départ !

Natation : c’est parti pour 3.8km de nat, et pour le moins que l’on puisse dire : « Ca démarre mal ! ». Après même pas 100m une main baladeuse m’arrache mon masque, je n’arrive pas à refaire l’étanchéité, à partir le là tous les 100 mouvements de bras environ je m’arrête pour vider mon masque d’eau et viser les bouées…GRRRRRR bref je perds un temps fou et ça ne s’arrange pas, mon œil gauche à pris tellement la flotte que j’ai un voile blanc devant je ne vois plus rien …. Il faudra attendre 10km de vélo pour que je retrouve une bonne vision. Malgré tout ça je trouve que les 3.8km passent assez vite et je sors de l’eau en 1h27 ! (vraiment dommage ce problème de masque).
xavier_S01.jpg 

Vélo : Premier tour tout va bien, j’ai les jambes, les sensations sont bonnes, résultat 1h55. Dès le début du 2ème tour je sens que ça va être plus dur, pas grave j’irai à la vitesse où j’irai et ça ira comme ça : 2h05 avec une pause pipi. 3ème tour, mes ambitions de finir avec une moyenne supérieure à 30km/h sont envolées. Et arrive le 150ème km : fringale (du moins j’imagine), je tremble, je n’ai plus de force, je suis à 22km/h et pire j’ai des vertiges …. Et là ça gamberge au niveau des neurones : comment je peux faire les 30 derniers et surtout un marathon à suivre ….. Je mets donc pied à terre au ravito suivant et je prends la totale : gel, boisson iso, fruits ….. et je repars ! La forme reviendra petit à petit et je roulerai de retour à 30 de moyenne sur les 10 derniers km : 2h15 sur le dernier tour !

xavier_S02.jpg 

CAP : La forme est revenue et je boucle le 1er tour en 55minutes, je sais pertinemment que je ne tiendrai pas ce rythme jusqu’au bout mais profitons de la forme du moment ! Il y un ravito en moyenne tous les 1.7km je pense donc m’arrêter à un sur deux, mais après le premier tour et la chaleur qui tape sur le crâne, changement d’option, ce sera tous les ravitos lol. 2ème tour 1h00. A partir de là ce sera plus dur, les jambes commencent vraiment à être lourdes et il est de plus en plus difficile de repartir après chaque ravito, je marche donc de plus en plus. Je ferai les 2 derniers tours dans le même temps de 1h10 Et voilà la finish line accompagnée de mes 3 loulous, et chute sur la ligne …. Non pas de moi, de mon dernier qui n’a pas vu la petite bosse, je suis au bord de la crampe en me baissant pour le relever, un gros bisou pour le soulager et ça y est je suis un IRONMAN FINISHER !!!!!

 xavier_S03.jpg

Temps final 12h04min55 pour un objectif entre 11h30 et 12h30 ! Pile poil dedans ! Bref vraiment une très belle expérience, j’ai un peu sous-estimé la difficulté quand même (la preuve même pas de stress avant le départ) en pensant dans un coin de ma tête que je pouvais peu-être faire moins de 11h30, mais au final mon temps correspond à mon niveau, je suis vraiment à ma place. Je ne serai jamais une torpille dans l’eau ! Pour faire un meilleur temps il faut vraiment que je progresse à vélo, je pourrai envoyer plus longtemps et mieux m’exprimer sur mon point fort la CAP. Mais ce sera un prochain épisode   Un grand merci à tous mes supporters qui ont été là tout au long du parcours, c’est vraiment important tous vos encouragements surtout dans les moments un peu plus durs. Merci aussi à madame Pierre qui m’a encouragé à chaque passage aussi. Et bien sûr à Pierre lui-même toujours un petit mot de motivation à chaque fois qu’on se croisait ! (bon j’avoue aussi que j’ai eu le droit à ma claque sur la fesse gauche quand il m’a pris un tour à pied lol) Pour finir j’ai vraiment du mal à exprimer les sensations que j’ai eu tout au long de la course et surtout sur le marathon, car même si j’ai été dans le dur, à aucun moment (sauf quand j’ai fais ma fringale) je me suis dit : « mais qu’est ce que je fous là ???) Au contraire j’ai vraiment apprécié chaque moment et les km sont passés assez vite finalement. Je ne pensais pas que je serai aussi fier de passer la ligne! A vous de jouer maintenant …

Oups, j'ai peut être été un peu long lol