🌴🍍TRANSMARTINIQUE - 144 km / 4310 D+ 🍍🌴

Le report tritrailfood


Départ de grand rivière à l'extrême nord de l'île et déjà un ravito de départ : pour moi poulet, riz et patate douce pour affronter la nuit. Une sieste sur le carrelage et c'est le départ, montée de la montagne Pelée dans la tempête, il y a des échelles et des cordes, pas évident quand tu viens de sortir tes bâtons 😅. Ensuite c'est la redescente sur les cailloux bien glissants, deux chutes plus tard c est le premier point d eau.

L’image contient peut-être : 1 personne, assis et chaussures  L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et chaussures


J ai perdu le petit bouchon de ma poche à eau dans la montagne, je ne peux plus m en servir, mais avec les flasques ça fera l affaire. Je recharge avec la seule eau dispo sur la course de la Didier 113 un truc riche en magnésium qui a un goût entre le contrex et l hepar 😅. Ensuite une partie bien roulante et c est le PREMIER RAVITO, il y a du Pepsi 😍😍 et des compotes. Je ne reste pas longtemps c est le début. 


Au départ on m avait dit 'la montagne pelée c est l apero' et je commence à comprendre car jusqu'au lendemain midi on est dans la forêt, il y a des bonnes montées mais surtout des descentes super techniques 😏. J ai hâte d arriver à la première base de vie pour manger, j aurais mes seules hallucinations de la course, j avais tellement hâte d arriver que je croyais étendre les bruits du ravito tous les 500 mètres alors que c étaient des animaux...😂.

 

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout et plein air L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout


DEUXIEME RAVITO : il y a du niveau il y a plein de trucs à manger et de la soupe mais je reste à la compote / vache qui rit, je ne reste encore pas longtemps, le jour se lève bientôt. Je me fais attaquer par un chat sauvage mais je cours (pour l instant) plus vite que lui Chat 0- Julia 1. Une longue portion de forêt encore sous la pluie battante j en ai un peu marre de la forêt mais je me retrouve dans un groupe sympa et ça passe vite ! En sortant de la forêt longue portion de route très roulante ça fait du bien de courir mais quelques kilomètres plus tard je sens mon genou se bloquer, je pense que c est le tfl... Je prends un peu mon mal en patiente en pensant que je vais bientôt voir un kine. Arrivée au point d eau de rivière lézarde, je m étire, je me masse un peu mais pas de miracle, il faut que j attende 20 km pour me faire soigner. Le parcours est roulant, c est frustrant, j alterne marche et course, je commence à sentir des ampoules et j ai hâte de me changer.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur scène, personnes debout, nuit et plein air L’image contient peut-être : plante, arbre, herbe, plein air et nature

Au 48e km TROISIEME RAVITO de gros morne, je me masse un peu mais surtout plus que 11km avant la base de vie 😍Descente dans la boue sans corde, je fais pour la première fois un énorme toboggan dans la boue accrochée à des lianes, c est pas terrible pour les irritations mais c est super amusant. Un peu plus tard je me rince dans le jardin de trop gentilles personnes qui offrent aussi des pâtes de fruit. La marche pour arriver à la base de vie est un peu longue.


DEUXIEME BASE DE VIE Je suis soulagée de me changer mais surtout d enlever mes chaussures. Je prends une douche 🚿 Je me fais masser et soigner les pieds, je recharge un peu ma montre. Au final même sans trop traîner ça dure 1h30. En repartant je suis un peu dans le dur, j ai mal au genou, mais c est super beau on est dans les champs de bananes. Et vers la fin d après midi j arrive enfin à recourir un peu 😍 ça fait du bien au moral. Petit point d'eau puis au 75e TOP 3 des ravitos : roches carrées, il est tout décoré, les bénévoles sont super gentils, on me prépare un petit sandwich vache qui rit apparement on s apprête à affronter le pire spot de trail de la Martinique 😂 après une montée à travers champ c est pas mal de cordes sur du terrain très glissant et un peu trop vertical à mon goût (Jeanne Courtois & Marie Protat remember petit pinier... Si tu lâches tu te retrouves en bas).

En vrai c était super amusant même si ça prend vraiment beaucoup de temps. La vue en haut est magnifique, coucher de soleil avec vue sur toute la baie de Fort de France 😍. Le moins drole la dedans c est qu il faut redescendre tout le dénivelé sur du bitume et autant dire qu avec mon genou c est un peu l enfer. Arrivée au ravito du François au 85e, encore un super ravito pour le coup il y a plein de choses à manger dont du saucisson et des vache qui rit 😍 (enfin si tu veux il y a même de la vraie nourriture) & je découvre tardivement que j adore le Gatorade. Je repars pour affronter la montagne du vauclin, je l ai déjà faite en balade avec Candice Tibi & nico, j en gardais un souvenir un peu trop optimiste je crois 😁, montée par une route interminable et achèvement par des cordes et de la boue mais le pire dans tout ça c'est la descente, les premiers du défi bleu courent à toute allure dans la descente, ça fait du bien de croiser des têtes connues, je n ai qu une hâte arriver au vauclin pour changer de chaussures, je manque de pleurer quand un coureur me dit que c est dans 4 km mais heureusement #fakenews!

L’image contient peut-être : une personne ou plus L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et nuit L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout


BASE DE VIE DU VAUCLIN-101E KM ❤️ je ne crois pas qu il y ait quelque chose qui me plaît pour manger mais c est une petite délivrance, je me fais soigner les pieds puis masser par des gens supers sympa (mille mercis les gars) comme je suis en forme je repars- 1h15 d arrêt au stand. Je pensais arriver direct sur la plage mais en fait... Non. Pas mal de bois encore des guets. Je commence à être fatiguée, je suis toute seule je me pose sur le bord de la route pour dormir mais comme un groupe arrive je repars avec eux jusqu'à Macabou au 111e. Là je sais que c est tout droit jusqu'à Sainte Anne. Je suis un peu déçue, le saucisson du François m'avait mis en appétit mais ils sont en rupture de stock, je me rabats sur des vache qui rit- tucs 😍, les lits sont tous occupés donc je repars. Il y a 6 km jusqu'à Cap Macre, j ai l impression d'errer je ne vois plus très bien au loin, je veux dormir dans un bois mais je suis victime d une attaque de moustiques.


Heureusement le ravito arrive et je pense que c est le ravito de l ambiance ! Il y a du vin, les bénévoles ont même fait du pâte maison !! Mais je n en profite pas car je suis explosée, une sieste de 15 minutes s impose, c est la pluie qui me réveille, je suis gelée je dois bien me couvrir pour repartir. Un peu plus tard on se fait doubler par les courses de 33 et de 19, je me demande si un jour j ai pu courir aussi vite 🤔 je croise David Olympa dans le trio de tête.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout, barbe, chaussures et plein air L’image contient peut-être : 1 personne, assis et intérieur


Avant dernier ravito à Cap Chevalier, je pensais pouvoir changer de chaussettes mais les sacs ne sont pas dispos, plus (encore) que 20 km avant l arrivée ! il y a beaucoup de monde ça change de la nuit... En repartant je prends mon téléphone et j en profite pour lire mes messages ça me remotive à fond (je m enflamme même a courir 400m), j écoute de la musique, je marche avec Guillaume Nardin, un entraîneur de voile de quand j étais une enfant, ça fait plaisir de se retrouver sur une course, un peu après Zeny Zeny nous rejoint, elle est un peu blessée et on finira la course ensemble en mode handicapées (merci mille fois de ton soutien car je n avais pas trop les idées positives et je devais vraiment être pas facile à supporter !) 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, chaussures, courts-métrages et plein air L’image contient peut-être : 1 personne, assis, table et intérieur


Là commence l enfer, mes pieds deviennent vraiment insupportablement douloureux (la boîte de compeed que j ai collée dessus à cap Che n y a rien fait), dernier ravito à Anse Prune, dernier plein de Gatorade, petite pastèque et il reste 8k, en temps normal je me dirais que c'est vite bâche mais quand tu marches à 3,5 km/h le temps prends toute suite une autre dimension, même les grands parents en balade en tongs me paraissent hyper au taquet. Heureusement le paysage est magnifique. Denier escalier qu on descend en mode crabe et c'est enfin l arrivée.

L’image contient peut-être : ciel, arbre, plage, plein air, nature et eau L’image contient peut-être : 1 personne, plein air

Je peux enlever mes chaussures et me faire soigner les pieds.

C était vraiment une aventure incroyable, au delà de l aspect sportif, c est énormément de partage et d entraide, j ai adoré l ambiance la nuit, un peu comme à la chouette. C est une discipline à part entière où la gestion de course est primordiale, j ai encore pleinnnn de trucs à apprendre. 


Mille mercis à Romain Masué le mec assez barre pour m'avoir dit que c était possible & pour m'avoir aidé à me préparer (à Marie Protat qui m a retape en début de saison), à Marion Kérandel pour les conseils de dernière minute, à tous pour les encouragements que j ai reçus, ça fait vraiment plaisir quand tu es au bout de ta vie #meilleurssupporters. Aux contributeurs de la Playlist de folie.


À mon assistance qui a traverse la Martinique à la vitesse de l'escargot pour me suivre.
Lavachequirit élu meilleur ravito de la course.
À la colloc de l ambiance (Pauline Bazin Pau Gdc Emilie Auffray) pour l entrainement à boire du rhum.
Dream team ❤️
A l orga et aux bénévoles au top pour l'ambiance sur toute la course, le parcours génial et le balisage bien réalisé. 
#ultratrail #transmartinique #tmb #plusdepieds #martinique

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air