Version Christophe
Bon allez, faut relancer la bonne habitude des récits de course, j’y vais en espérant être suivi ! 

Beau temps, c’est un miracle. Eau gelée comme prévu, je suis content d’avoir été me baquer (et me faire mal) avant le départ, comme ça pas de soucis pour la course. Départ en vagues, les premiers bonnets jaunes (les vieux) rattrapés avant la première bouée et c’est parti pour le slalom. Pas facile de trouver des pieds qui avancent à la bonne vitesse dans ces conditions. Tant pis, je fais la distance tout seul. 

Sortie de l’eau, le gars juste devant moi descend sa combinaison : mais c’est du rose ! Après un petit moment d’hésitation (ah oui il y avait plusieurs départ, ouf), je le reconnais : Dieu en personne. Je me mets dans ses pas, je réfléchis à une vanne à envoyer mais c’est finalement pas possible car je le suis dans la course à pieds vers le parc à vélo ce qui me met (grave) dans le rouge. Je m’aperçois que Gilles est aussi à notre niveau. Je les suis dans le parc à vélo, je n’avais pas réalisé qu’ils ne sont pas garé au même endroit que moi… Demi tour, je trouve mon fidèle destrier et c’est parti… 

Ou presque. A la sortie du parc j’entends un bruit de glissade (et de chute ?) : c’est Gilles… J’ai pour ma part du mal à rentrer dans mes pompes sur mon vélo (aurais-je grossi des pieds ?), je finirai de les mettre dans le début de la côte. Le vélo, c’est bien. Pour la première fois de ma carrière je double des gens, c’est vraiment très agréable ! Dès la première côte, Arnaud et Gilles ne sont plus visibles. J’aime pas les descentes avec des virages, j’assure, ce qui fait du temps de récup. 

La course à pieds : un calvaire, au bord de la rupture tout le long, les bosses c’est pas bon pour les lourds. Lors de la côte la plus raide, je me demande si je ne dois pas marcher pour la finir (et j’irais sans doute aussi vite en me fatiguant moins). Finalement, je ferai tout en courant. Le supplice des marches, avec saut de cabri à intercaler pour ne pas monter toujours avec la même jambe. La descente de la fin fait du bien (mais attention au point de côté), ce qui permet de franchir la ligne d’arrivée avec une foulée décente. 

Bilan : bon début de saison, 20e temps en natation, un peu décevant mais c’est le début de saison et je pense qu’il y avait un paquet de jeunes bon nageurs. Je gagne 3 places en vélo, ça c’est dingue !

Version Arnaud
Pour moi la saison est finie : objectifs remplis 

  • Je reste premier du Club (pas pour longtemps, y'a du monde qui se bouscule au portillon  ) 
  • Je bats Stéphane Postec à la régulière (dans une course avec drafting, il m'atomise s'il arrive à prendre ma roue  ) 
  • Les p'tits gars d'Landi sont à des années lumières (bon, leur meilleur représentant a préféré nous encourager que courir mais bon ...) 

    Bon assez plaisanteé, voici la course en elle même. 

    Le soleil est de la partie. Heureusement qu'il ne pleut pas sinon je n'aurais pas pris le départ. Pas le moment de tomber à 1 mois de Lanzarote.  

    La reco du parcours vélo montre que le parcours est toujours aussi pourri et dangereux.  Je vérifie mes freins et je me dis que je ne vais prendre aucun risque. 

    L'echauffement (refroidissement  ) dans l'eau permet de faire passer la barre avant le départ. Je fais l'erreur de ne pas me placer devant et je dois batailler un peu pour faire ma place. Au bout de 300 m je suis toujours en dette d'oxygène  : argh !!! je ne me suis pas assez echauffé et je le paye. Et puis je n'arrive pas à me faire mal dans l'eau : il va falloir changer çà. 
    Je sort de l'eau et je perds 2 fois mes lunettes dans le sable. Quel tanche  
    Arrivé dans le parc, Gilles arrive à coté de moi, alors que Stephane Postec est 30" devant moi. Conclusion Gilles à bien nagé et moi comme une M.... Pas grave. Je lance un petit (A bloc Gilles Maintenant !!!) et je pars, manquant juste de me payer la barrière en montant sur mon vélo. Ok C'est parti. 

    Je suis directement sur la plaque et je monte la bosse à bonne allure. J'ai Stéphane Postec en ligne de mire mais je vois que l'écart baisse. Je le reprends sur la petite partie merdique et j'embraye le retour à fond . J'aborde la descente cool car c'est dangeureux et Stéphane Postec revient à mon niveau au début du deuxième tour. Mais je sais qu'il aura plus de mal dans la bosse. Je relance et je le lache définitivement. En haut de la bosse je reprends "Junior" qui à l'air un peu dans le dur et je l'encourage. Plus loin, comme l'an passé, je reprends Pierre Marc Huet mais il est parti deux minutes après moi. Put... j'ai vraiment mal nagé comme un gros nul. Je gère la descente une nouvelle fois et je pose le velo. 
    Transition assez rapide, je repars derrière Pierre Marc. Les jambes répondent assez bien et je me maintiens bien derrière lui. Après le demi tour je vois que j'ai environ 50" d'avance sur Stéphane Postec au début de la Course à Pied. Est ce que cela sera suffisant vu son niveau à pieds. Je ne lache pas le morceau, Je m'accroche à Pierre Marc que je passe après Bertheaume, je passe un autre junior . Au retour sur la plage de bertheaume je me retourne et je vois que cela ne reviendra pas car il ne reste qu'une petite bosse et la descente vers l'arrivée. Je lache tout ce qui me reste (c'est à dire pas grand chose) et je franchis la ligne. Stephane Postec arrive 20" plus tard . 

    YES !!! 

    A part la natation , je suis assez content même si j'ai de plus en plus de mal à prendre du plaisir sur un sprint. 

    Par contre j'ai vraiment pris du plaisir à voir tous les gars du club courir. Que de rose dans le parc et sur le parcours. Et que dire de ce petit footing de décrassage : le signe des grandes équipes pros. 

    Merci Flo pour les photos, et merci à toutes et à tous pour vos encouragements.