triathlon Frenchman

Plus d'informations
il y a 1 an 11 mois #8009 par geraldine
Réponse de geraldine sur le sujet triathlon Frenchman
Petit retour rapide sur le M.
J'arrive sur le M avec un petite forme, grosse fatigue depuis un bon mois mais la distance et le parcours ne sont pas d'une grande difficulté donc je me dis que ça va le faire. Ma "peur" est sur la cap (autrefois mon point fort mais c'était avant),car pas beaucoup couru et sensations de merde. Je me jette donc à l'eau et les 1500m se passent super bien, je remonte du monde (quid du Rolling start et les gens qui ne jouent pas le jeu) et je me sens bien dans l'eau. Je monte sur mon vélo et me voilà partie pour 40km de vélo pas très fun mais j'avance et double beaucoup de monde, même des vélos chrono, c'est vraiment grisant. Je continue à doubler plein de filles, je roule seule car certains ne jouent vraiment pas le jeu. Au 30ème km un peleton d'une vingtaine de personnes me double avec les personnes que j'avais doublé, j'ai les boules. Je m'économise un peu sur la fin du parcours car je redoute le 10km. Je pars en cap et je redouble les filles du vélo, les sensations ne sont pas bonnes mais j'avance (4'27 au 1er km) je sais que je ne tiendrai pas, je décide de ralentir mais les sensations sont toujours moyennes, je m'arrête pour boire. Jusqu'au 6eme ça passe mais les longues lignes droites vont finir par m'achever. À 2km de l'arrivée je fais un malaise. Un tout, fatigue, chaleur, déshydratation. Tension à 9/5. Je me retape à l'infirmerie à coup de coca et de mars (et ça repart). Pourtant les dauphins m'ont bien encouragé et ce we restera un super moment.

Connexion pour participer à la conversation.

  • bernard_S
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 1 an 11 mois #8019 par bernard_S
Réponse de bernard_S sur le sujet triathlon Frenchman
Au moins, on a les Cr de ceux qui ont "bâché" !
Bravo Olivier et Géraldine, vous êtes les vrais héros du week-end !
Les aut's, c'est bien aussi, mais ...moins quand même

Connexion pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 11 mois #8020 par thierry_Q
Réponse de thierry_Q sur le sujet triathlon Frenchman
Allez je me lance.
Petit trajet pépère avec Piero et Ronan on arrive sur la fin du M on salue les copains on file nager dans l'eau... elle est super ça va être top me dis-je. Le soir nous dînons de quelques pâtes arrosées d'une petite Chouffe (merci Ronan) Piero restera lui sur une diététique à base de cornichons, de viande des grisons et d'autres trucs arrosés à l'eau plate. On se couche avec les poules et je passe une super nuit. Le matin arrive nous déjeunons tranquille tandis que notre Marseillais fait vibrer la terrasse sur son HT de voyage. No stress je suis prêt j'y vais relax. L'arrivée sur le parc et l'installation se fait tranquille on retrouve les dauphins tandis que notre champion retourne au camping chercher son dossard (c'est pour ça qu'il n'est pas sur la photo), puis vient l'heure du rolling start temps entre les 33 et 35, je démarre en douceur sans heurt mais avec le bonnet qui glisse sans cesse au bout de 3 fois j'ai viré le truc et nagé sans... j'arrive en 34 sans fatigue et je bondis sur mon vélo pour un départ à fond les balais jusqu'au premier rond point où je me pète la gueule proprement.... La roue avant décroche sur une plaque de métal sans crier gare, l'arrivé au sol est violente, je suis sonné, les municipaux me remettent en selle une tape au cul et je repars hagard... Qu'importe, je remets du rythme et jusqu'à 65 kms, j'arrive à tenir mon petit 32 sans drafter, je mange je bois je commence à remonter du monde je suis heureux.
Le second ravito me sera fatal, je n’arrive plus à appuyer, les cuisses font mal et je psychote, j’ai l'impression que j'ai crevé que le vélo vibre je m’arrête pour vérifier tout est normal. Puis, le Prez me rejoint, il est convalescent et ne sent pas trop le truc mais il me double. Je m'arrête encore sous les sapins pour pisser dégourdir mes jambes, j'ai pas le moral, j'ai envie de dormir, de vomir j'ai froid et je peine à repartir. Je rejoins ensuite le Prez qui m'attendait un peu inquiet pour moi. Il me verse sa dernière gourde sur le casque putain ça fait un bien fou (je comprends ainsi que j'ai pris un coup de chaud) s'ensuit une discussion sur mes chances de finir la course qui s’amenuisent à chaque coup de pédale, je prends la plus grosse cartouche de ma vie et je suis pas fier. Je vois que mon poisson pilote à soif, je culpabilise je me trouve trop vieux pour ces conneries (la grosse déprime quoi) je finis à l'arrache complet. Arrivé sur le parc direction l'infirmerie où une petit dame me remet d’aplomb.
Après quelques jours, je me dis juste un truc... Je reviendrais ! Cest bon le moral est revenu :)

Connexion pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 11 mois #8035 par yves
Réponse de yves sur le sujet triathlon Frenchman
Petit Cr de mon coté aussi :
Arrivé sur site Jeudi fin d'après midi après un détour par chez les beaux parents histoire de peaufiner la dietetique d'avant compet' (C'est mon point fort :-D )
Je vais chercher mon dossard et retrouve les 2be3 avec qui nous partageons le Mobil home.
Regroupement landernéen autour du repas d'avant course et dodo, demain y'a compet'.
On décide d'arriver de bonne heure car en bon arbitre Breton je me suis dit que 920 triathlètes a rentrer ca allait boucher, en fait non, nos estimés collègues ne regardent qu'a peine ton matos et ça rentre de suite.
Je pose mes petites affaires et en faisant un tour d'horizon, je retrouve quelques anciens potes de ma période bordelaise c'est l'occasion d'aller discuter un peu.
Pose photo pour Flo, pipi contre le dojon du chateau et c'est le départ pour le port.
il fait déjà chaud et fidele a mon mantra "S'échauffer, c'est tricher" je me cale a l'ombre sur un banc avec Raph et Oliv
Après plusieurs hesitations sur le sas, je me colle dans le 29' (Je pense nager entre 28 et 29, et je me dit que le 27 serait trop rapide)
J'y retrouve Antoine, on se met sur la même ligne, les copains sont dans les SAS derrière nous.
Le Rolling start est expliqué et lancé par Ben Sanson himself :
"Sanson : Vous etes combien 3, 4?
Nous : Non, 2,
Sanson : On s'en fout, vous etes partis !
Nous : Ok :-D ,
Première expérience de ce type de départ et assez convaincu, j'arrive a poser ma nage de suite, je double, je suis tranquille, je perds mon kiné de vue (Il a du se prendre les pieds dans une algue) première bouée et je voie un copain de St Gregoire devant, du coup j'accélere, tape au cul et je continue ma route. Retour toujours aussi tranquille je vois l'arche je sors 28' a ma montre, jusque ici tout va bien :-D .
Je chope ma bouffe, mes affaires et c'est parti pour le vélo, juste a temps pour voir Antoine sortir de la tente.
Je me cale sur mon rythme et Zou c'est parti pour 90 bornes sans sortir des prolongateurs,
Antoine me passe assez vite, arrive le 30e kilo et le ravito, je balance mon dibon vide, en prends un plein (L'inverse aurait été con), Panneau Carcans 15 bornes et pas un virage :-D
Arrivée a Carcans, jour de marché, gros bordel dans le bourg, slalom entre les voitures, petit drift pour eviter de finir dans une C3 le marseillais en profite pour me passer (Chacal) et ça repart pour la meme route que le tri de lacanau mais a l'envers (Ca change :-D ), on arrive enfin aux bosses tant redoutés par les locaux :-D , puis la route forestiere ou je revois mon marseillais a la dérive, un encouragement, une claque au cul et je continue. retour sur hourtin, j'en ai raz le bol de ces putains de lignes droites :-D.

Je rate l'entrée du parc, le bénévole qui faisait la circulation était a la sieste et c'est le public qui me crie dessus pour faire demi tour, descente du vélo en même temps que Fred, Djé, Oliv et Seb, beau tir groupé.
Seb nous fume tous a T2, Djé s'arrete a la tente de pénalité, Fred et Oliv s'envolent, moi je pars a mon rythme (Pas vite)

Au bout de 2 bornes, crampes au 2 quadris, ça va être long cette connerie :-D . Je vais alterner Marche et Course pendant 15 bornes, puis réussir a recourir pour les 5 derniers.
Le parcours a pied est chiant comme la pluie : des lignes droites sans ombres et le tour de cette putain d'ile aux enfants qui rajoute 500m a chaque tour, je pense a nos compères du lendemain qui y passerons 4 fois et j'ai mal pour eux :-D.

Finish line, une bise a Sanson, la médaille, le T-Shirt, j'ai soif comme pas permis, je dezingue une bouteille de coca et 2 bières, ça va mieux, direction le camping et la piscine et le barbecue pour refaire la course :-D.

Magnifique Week-End, je me suis bien marré.
C'est quand le prochain?

Connexion pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 10 mois #8076 par sebastien
Réponse de sebastien sur le sujet triathlon Frenchman
Voici mon CR pour Le Half du Frenchman à Hourtin

C’est pour moi le premier WE club, enfin je peux participer à la fête !!!!

On part de Brest avec Antoine (dans son super camion) et Djé le mercredi soir à 19h30. Djé est de baby-sitting le lendemain pendant le M, donc il faut arriver tôt.

On s’arrête pour une bonne charge glucidique au Burger King avec leurs frites, bacon et cheddar:P . Le premier des très nombreux repas équilibrés du week-end !!!! et on passe la nuit à Niort.
Le lendemain pendant que Djé garde Noa, on monte sur les vélos avec Antoine pour le déblocage et on décide de faire le début du parcours du Half ce qui nous amène en fait sur la fin du M en cours. Et là on se dit que si c’est le même cirque le vendredi ça va être compliqué d’échapper aux pelotons, parce que ça roule bien bien groupé :angry:

Je déroge au protocole pizza-rosé de mes camarades pour un pizza-jus de fruit, l’ambiance est bonne, tout le monde est détendu, la course s’annonce plutôt bien.

Ça rigole bien en attendant le départ, il fait beau, il n’y a pas de vent, ça promet d’être une belle journée.
On se positionne dans le sas 31 minutes avec Oliv, Fred, Djé et Raph, même si vu mes 2 premières prestations en nat cette saison je sais que je ne tiendrais pas ce temps-là. Je part à côté de Raph et je me cale dans ses pieds, j’y suis bien à la piscine alors pourquoi changer ? Mais très rapidement il s’arrête, je regarde ce qui ne va pas, problème de lunettes. Tant pis je continue sans lui. Comme prévu ça se passe moyennement je sors en 34 minutes, les autres sont déjà sortis du parc à mon arrivée. Quand je prend mon vélo Raph arrive à son tour.

Je fais un départ prudent, il va faire très chaud, après quelques kilomètres un groupe de 15 me double a fond, je leur crie « vous êtes sérieux les gars », il y a en a un, mains posées sur le cintre tranquille à 38-40, qui me répond que c'est trop dur de sortir !!!! gros naze . Raph me rattrape vers le 25ème kilomètre, je lui dit que j'ai les jambes dures, il me conseille de tourner plus les jambes, on se souhaite bonne course et il s'envole. A partir du 40ème, comme d'habitude sur long les jambes reviennent et je pousse plus fort, la moyenne augmente et je rattrape pas mal de monde. Arrive le 60ème kilomètre et le grand cirque de la route forestière. La route est plus étroite,légèrement sinueuse, de moins bonne qualité et avec quelques faux plats. Ceux qui ne sont pas de bons cyclistes mais qui n'ont pas respecté les sas en nat provoquent des ralentissements, je suis coincé derrière un groupe assez lent et un autre de drafteurs qui tente de le dépasser. J'arrive à me faufiler, mais je me retrouve avec 15 bonhommes sur le porte bagage. Je tente une sortie, 40km/h sur la montre, je ne vais pas tenir longtemps à cette allure mais ça suffit pour les décrocher... quelques minutes. Et aucun arbitre dans le coin, je peste :evil: . Deuxième tentative, rien à faire. Je suis énervé mais tant pis je fais mon truc, je n'ai rien à me reprocher. Et d'un coup j'entends des coups de sifflets rageurs, un coup d'oeil par dessus l'épaule me permet de voir un arbitre siffler la fin de la récré et cartonner tout ce beau monde, cool, je retrouve le sourire. A 5 kilomètres de la fin je vois un rose, c'est Raph, je suis un peu surpris de le reprendre. Mais il respecte son plan de course annoncé, un vélo prudent avant une grosse course à pied. Je le passe et on arrive presque ensemble au parc. Je termine le vélo à 35,5 de moyenne et 200 places de gagnées. Super répétition pour Hambourg sur un parcours au profil similaire. Le vélo de chrono c'est génial quand même, quel plaisir !!!! :woohoo: :woohoo: :woohoo:

En passant sous l'arche on me crie « aller Seb les autres sont là !!! » du coin de l'oeil je vois tous les copains, c'est le tir groupé : Yves, Jérôme, Fred et Oliv avec Raph qui arrive toute la petite bande est là sauf Antoine. Un bond dans les chaussures de running et je passe à côté de Yves, de Djé qui se bat avec ses chaussettes et de Fred qui attend Oliv. Après 2km lors d'une pause pipi Fred et Oliv me passent, je pousse pour me mettre dans leurs pieds et je décide de ma caler sur Oliv, qui est hyper régulier à pied sur long. On arrive au HOTSPOT Dauphins où les familles roses se sont regroupées. Ça hurle quand on arrive les bénévoles du ravito voisin se marrent devant tant de ferveur, ça fait un bien fou ces encouragements nourris. Fred a rapidement mal au ventre et on part à 2. Le circuit de course à pied à la forme d'un T et on se croise régulièrement, ça permet de se motiver et de s'encourager, mais après un demi tour pas de traces d'Antoine, il a une énorme avance sur nous, il fait une super course l'animal. Raph nous double avec une super allure. On fait le premier tour à 4'45 tout va bien. Il fait vraiment très chaud maintenant, ça marche et ça crampe de partout. Les jambes sont vraiment bonne et au dixième j’accélère pour passer à 4'30. Au loin sur « la route de l'enfer » (Copyright Fred) une ligne droite de 1,5km en plein soleil, Raph se dessine. Je pars en chasse !!! Je le reprend à 2km de l'arrivée, il me dit qu'il a pris un coup de chaud. Djé, Yves et le marseillais arrivent en face c'est dur sous le soleil brûlant. J'accélère encore, c'est grisant. Les 20,5 kilomètres sont bouclés en 1h35'00 et encore 140 places de gagnées :cheer: .
Au final 75ème place sur 850 partant, mon meilleur classement en tri, et un temps de 4h47'39.
Raph franchi la ligne peu de temps après, Titi nous apprend qu'il a abandonné et que Antoine et à l'infirmerie après s'être fait piquer dans la bouche par une guêpe à vélo. Ce qui ne l'aura pas empêché de faire une course énorme !!!
Tout le monde arrive et on profite du super ravito proposé :P .
De très bonne augure en vue de Hambourg !!!!
On peut passer aux apéros et aux barbecues, pour continuer un we génial.
Le lendemain, malgré des jambes lourdes on va tous courir 1h10 (c'est sur le plan donc...) avec Elsa, Anne et Val dans une ambiance très festive.

On aime ou pas ce tracé tout plat avec de très longues lignes droites, mais le cadre est magnifique, les bénévoles nombreux et souriants tout au long de la journée. L'orga très efficace, même si Le Prez a décelé avec son œil d'expert quelques manques. Benjamin Sanson impressionnant d'énergie qui remet la médaille à tous les finishers. Le ravito d'après course est pantagruélique.
C'est vraiment une belle course sur laquelle je reviendrait avec plaisir.
J'ai adoré ce premier week-end club, je pique sa conclusion à Yves « C'est quand le prochain ? »

Connexion pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.131 secondes